Aller au contenu

Sephira, Juxta, Pyxistem & CIM deviennent Orisha Healthcare

La cotation d’une perfusion en tant qu’IDEL : ce qu’il faut savoir

6 min

Quelle cotation effectuer pour une perfusion, en tant qu’IDEL ? Cet article se concentre sur les différents forfaits existants. Alors, pour éviter toute erreur de télétransmission et de facturation, lisez-le vite !

 

 

Les actes de perfusion infirmiers et leurs cotations : les principes de base
La séance de perfusion, en bref

La mise en place d’une perfusion par un infirmier est définie dans la NGAP. Elle englobe les soins permettant l’administration continue ou discontinue de solutés, de médicaments par voie :

 

  • Centrale ;
  • Veineuse ;
  • Sous-cutanée ;
  • Endorectale ;
  • Intrathécale.

 

Pour rappel, cet acte infirmier requiert une prescription médicale, ainsi qu’un protocole de soin détaillé de façon quantitative et qualitative. L’ordonnance doit également être datée, et signée par le médecin, sauf en cas d’urgence.

 

Le soin concerne :

 

  • La mise en place de la perfusion ;
  • L’administration des médicaments ;
  • La surveillance du patient ;
  • Le retrait du dispositif de perfusion.

 

Cotation des perfusions : les principes de bases

Il existe différentes modalités de cotation :

 

  • La perfusion courte correspond à une administration de médicaments de moins d’une heure.
  • La perfusion d’antibiotique par voie veineuse et la surveillance d’un malade atteint de mucoviscidose.
  • La perfusion longue s’étend sur une durée prolongée de plus d’une heure.

 

Dans ce contexte, vous devez donc organiser la surveillance du patient.

 

À savoir

Vous avez plusieurs molécules à injecter ? Sachez que le décompte des séances de perfusion ne se fait pas en fonction du nombre de solutés que vous administrez. Ainsi, même si vous injectez un antibiotique et un analgésique dans une même perfusion, vous ne comptez qu’un seul acte.
En revanche, lorsque vous mettez en place un sérum glucosé par voie veineuse et de la morphine par voie sous-cutanée, vous effectuez deux perfusions différentes. Et cela équivaut donc à deux soins différents.

 

Il existe plusieurs modalités de cotation de perfusion que nous vous détaillons ci-dessous.

 

 

Cotation perfusion IDEL : les forfaits en détail

La séance de perfusion courte

Ce tableau vous répertorie la cotation d’une perfusion IDEL, lorsque l’acte dure moins d’une heure.

La perfusion a du mal à passer ? Votre patient la supporte mal et vous devez rester à son chevet plus longtemps ? Dans ce cas, vous pouvez facturer 1 AMI 6 par heure au-delà de la première heure.

 

La séance de perfusion longue

Voici les cotations pour des perfusions de plus d’une heure.

Les suppléments forfaitaires à connaître

Vous avez mis en place une perfusion longue sur un patient et il vous appelle, car il ne se sent pas bien. Lors de la facturation de vos actes, vous êtes autorisé à facturer un AMI 4,1 en supplément. C’est aussi le cas, si vous souhaitez vous rendre chez le patient pour vérifier le débit de la perfusion.


Vous pouvez, en plus, rajouter les majorations de nuit, ainsi que des indemnités kilométriques.


Vous avez posé une perfusion pour 4 jours ? Vous êtes en droit d’ajouter un AMI 4 par jour pour la surveillance à J2 et J3.

 

La perfusion d’antibiotiques chez un malade atteint de mucoviscidose

Votre patient a une mucoviscidose ? La perfusion d’un antibiotique s’effectue avec le codage AMI 15.
Elle s’applique lorsque la surveillance ne dépasse pas 1 heure. SI vous restez plus longtemps au domicile du malade, vous appliquez un forfait perfusion longue.

 

 

Cumul des perfusions : les règles de la NGAP
Codage lors d’un soin palliatif

Vous prenez en charge des patients en soins palliatifs et vous appliquez la cotation MCI ? Sachez qu’elle se cumule avec la cotation “préparation et pose de perfusion” (AMI 10, par exemple).

 

Cotation en cas d’administration de perfusions multiples

Comment effectuer la cotation des perfusions IDEL lors d’un acte multiple ? Selon l’article 11B de la NGAP, seul l’acte qui a le coefficient de cotation le plus élevé est coté à 100 %. Le deuxième est coté avec un abattement de 50 %. Ainsi, si vous faites deux perfusions longues au cours d’une même visite, vous facturez la seconde à la moitié de sa valeur.

 

Heureusement, il existe des dérogations pour les perfusions. Le cumul à taux plein est autorisé pour une perfusion courte et une perfusion longue :

 

  • soit AMI 14 + AMI 9 ;
  • soit AMI 15 + AMI 10.

 

Voici un exemple de cotation de perfusion IDEL pour bien comprendre. Vous effectuez 2 perfusions courtes. Vous facturez alors AMI 9 et AMI 9/2.

 

Cumul avec BSA, BSB, BSC, BSI ou AIS 3

La cotation d’une perfusion est cumulable à taux plein avec les bilans de soins infirmiers. Voici un exemple de cotation de perfusion IDEL sur 12 h pour un patient qui dispose d’un BSB. Vous facturez AMX 14 + BSB.
Vous pouvez également rajouter une cotation AMI 4,1, des frais kilométriques, si vous vous déplacez pour assurer le suivi du perfusé.

 

 

Facturation perfusion IDEL : en pratique

Vous souhaitez optimiser votre temps de facturation pour gagner un temps précieux dans vos journées déjà bien chargées ? L’application Desmos Infirmiers vous permet de réaliser en quelques clics sur votre téléphone portable :

 

  • La télétransmission sécurisée et la facturation de tous vos actes infirmiers ;
  • L’élaboration de votre itinéraire et de votre planning de visites ;
  • La consultation du planning de vos tournées ;
  • La vérification du dossier médical de chacun de vos patients ;
  • Etc.

 

Si vous recevez vos patients uniquement en cabinet libéral, vous avez aussi accès à toutes ces informations sur votre ordinateur ou tablette.

 

La cotation d’une perfusion dépend, vous l’aurez compris, d’un grand nombre de facteurs. Vous souhaitez simplifier votre facturation et vos télétransmissions ? Le logiciel Desmos Infirmiers est idéal pour cela. Envie d’avoir plus d’informations à son sujet ? Les conseillers de Orisha Healthcare vous attendent au 02 43 78 07 08.

 

 

 

Sources :

FNI- Tout sur les nouvelles cotations infirmiers

Ameli- Nomenclature générale des actes professionnels