Aller au contenu

Sephira, Juxta, Pyxistem & CIM deviennent Orisha Healthcare

Quel est le salaire d’un médecin Libéral ?

6 min
0 commentaires

Combien gagne un médecin généraliste libéral  ? Cette question taraude bon nombre de jeunes médecins, au moment de leur installation en cabinet. Entre le salaire d’un médecin généraliste libéral et celui d’un médecin généraliste hospitalier, la différence n’est pas négligeable.

 

Vous avez décidé de vous installer en libéral ? Vous souhaitez déterminer votre salaire de médecin après impôt ? Vous hésitez encore entre le statut libéral et le salariat ? Voici quelques renseignements pour mieux connaître le salaire d’un médecin libéral.

 

 

Salaire d’un médecin généraliste libéral

Souvent, les patients imaginent que le salaire net du médecin généraliste correspond à la totalité du montant de la consultation. Bien entendu, il n’en est rien ! Il faut déduire les charges et impôts du montant des consultations. Alors, combien gagne un médecin généraliste libéral ?

 

La rémunération d’un médecin généraliste libéral se calcule sur la base d’un tarif conventionnel.

 

Si le médecin généraliste est conventionné en secteur 1, le tarif de la consultation au cabinet est de 25 €.

 

Sauf exception, un généraliste conventionné en secteur 1 ne pratique pas de dépassement d’honoraires.

 

Les médecins qui exercent en secteur 2 sont libres de définir leurs honoraires, qu’ils soient généralistes ou spécialistes.

 

Aujourd’hui, le salaire moyen constaté en France pour un médecin généraliste qui exerce en libéral est de 4 297 €. Il correspond à celui d’un jeune médecin qui exerce depuis moins de 5 années. Un médecin généraliste libéral en fin de carrière peut tout à fait espérer gagner entre 6 500 € et 7 500 € net.

 

Médecin généraliste libéral ou médecin généraliste salarié : que choisir ?

En majorité, les médecins généralistes en France exercent sous le régime libéral, seul ou en cabinet partagé.

 

Des taxes élevées en libéral

Les médecins en activité libérale sont rémunérés à l’acte. Quant à leurs honoraires, ils dépendent du secteur dans lequel ils sont conventionnés.

 

Du point de vue des revenus nets, la situation financière d’un médecin généraliste libéral est certainement plus avantageuse. Mais rajoutez-y un impôt sur le revenu conséquent, les nombreuses charges. Et la situation change ! Et c’est sans compter les tâches lourdes et prenantes liées au fonctionnement du cabinet !

 

Les avantages du médecin salarié

Le médecin salarié, lui, n’est pas confronté à tous ces tracas. Il est généralement sous la coupe d’un chef de pôle. En plus, son statut de salarié lui permet de bénéficier :

 

  • D’une protection sociale solide ;
  • De congés payés ;
  • D’un accès à la formation continue ;
  • Etc.

 

Enfin, un praticien contractuel arrive à maintenir un équilibre entre la vie professionnelle et la vie personnelle. Ce qui est souvent différent pour les professionnels de santé en activité libérale.

 

Salaire médecin généraliste après impôt

Pour un médecin généraliste libéral, les revenus prennent en compte l’impôt sur le revenu. À cela s’ajoute l’impôt sur les sociétés, en fonction de la forme de société pour laquelle il a opté (entreprise individuelle ou SEL).

 

La liste des taxes n’est pas terminée. Il reste également à payer :

 

  • Les cotisations sociales (santé, retraite, décès, etc.) ;
  • Les frais de déplacement pour les visites à domicile ;
  • Les salaires du personnel (secrétaire, employé pour le ménage, expert-comptable, etc.) ;
  • Le loyer du cabinet ou le remboursement des traites éventuelles.

 

Le professionnel libéral de santé doit également inclure dans son budget :

 

 

Vous l’aurez compris, il n’est possible d’estimer réellement le salaire d’un médecin libéral qu’après déduction de toutes ces charges.

 

Et qu’en est-il pour les spécialistes ?

 

 

Salaire d’un médecin libéral spécialiste

Les chiffres de la CARMF donnent un élément de réponse. Ils ont été extraits des déclarations 2021 de plus de 100 000 médecins libéraux.

 

Le salaire moyen net pour un médecin spécialiste libéral est de 113 704 € par an.

 

Il s’agit, bien sûr, d’une estimation, car les écarts de salaire peuvent être importants. En voici d’ailleurs quelques exemples de salaires de médecins spécialistes conventionnés en secteur 1 :

 

  • Cancérologue : 326 664 € ;
  • Ophtalmologue : 122 075 € ;
  • Chirurgien : 106 788 € ;
  • Obstétricien : 79 432 € ;
  • Pédiatre : 65 436 €.

 

 

Salaire d’un médecin hospitalier

Le salaire d’un praticien qui exerce à l’hôpital suit une grille de rémunération. Quelle que soit leur spécialité, tous les médecins hospitaliers ont le même niveau de salaire, à échelon égal.

 

La grille indiciaire des salaires hospitaliers comprend 13 échelons. À titre d’information, on peut citer les chiffres suivants :

 

  • 1er échelon (1 à 2 ans d’ancienneté) : 4 411 € brut/mois ;
  • 3e échelon (4 à 6 ans d’ancienneté) : 4 929 € brut/mois ;
  • 9e échelon (16 à 20 ans d’ancienneté) : 7 182 € brut/mois ;
  • 13e échelon : 8 917 € brut/mois.

 

Bon à savoir


Certaines primes s’ajoutent aussi à ce traitement de base, notamment lorsque le médecin assure la liaison entre différents services.

 

Il existe également une grille indiciaire pour les praticiens associés (PA).

 

 

Les aides pour le médecin en libéral
La ROSP et le forfait structure

Un médecin libéral a aussi quelques avantages. Il profite notamment d’un soutien de l’État dans le cadre :

 

  • De la ROSP (Rémunération sur Objectifs de Santé Publique) ;
  • Du forfait structure.

 

Le forfait structure 2023, permet de s’équiper d’un logiciel de facturation conforme au cahier des charges en vigueur. Le nombre total de points est de 1115. Cela équivaut à une aide de 7 805 €.

 

À savoir


Le forfait VSM donne en plus droit à une subvention de 3 000 €.

 

Les autres aides pour les médecins libéraux

D’autres subventions existent. Elles concernent plus précisément les jeunes médecins généralistes qui souhaitent s’installer en libéral.

 

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter notre article entièrement dédié à ce sujet sur notre blog.

 

Enfin, un médecin généraliste qui décide de s’installer dans une zone prioritaire est éligible à certaines allocations. Les démarches sont fastidieuses. Pourtant, il serait dommage d’y renoncer, vous ne croyez pas ?

 

Vous avez toutes les informations sur le salaire d’un médecin en libéral. Vous vous lancez dans l’aventure ? Contactez-nous ! Nous avons la solution pour vous aider à gérer votre cabinet libéral de façon efficace.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *