Aller au contenu

Sephira, Juxta, Pyxistem & CIM deviennent Orisha Healthcare

Partage de cabinet paramédical ou médical : 4 clés

7 min

La création d’un cabinet médical de groupe est souvent envisagée par les professionnels de santé qui s’installent en libéral. Il faut dire que cette solution présente de nombreux avantages. Location de cabinet médical, association ou cabinet pluridisciplinaire, plusieurs options s’offrent à vous. Pour vous accompagner dans votre projet de partage de cabinet paramédical ou médical, voici 4 clés indispensables à votre réussite.

 

 

Clé n° 1 : les avantages du partage de cabinet paramédical ou médical

Partager des locaux médicaux présente de nombreux atouts, notamment pour les jeunes médecins ou professionnels de santé paramédicaux. En voici quelques exemples.

 

Une communication simplifiée entre soignants

Vous débutez une activité de kiné, de sage-femme, de médecin ou encore d’infirmière. Vous avez peur de vous sentir isolé en démarrant une activité en solo ?

 

Le partage de locaux entre professionnels de santé vous offre la possibilité d’échanger sur votre pratique. Quelle que soit votre problématique, il est, en effet, plus simple de trouver du soutien dans un cabinet partagé.

 

Une mutualisation des tâches administratives

Ce n’est certainement pas la plus agréable de votre activité paramédicale ou médicale. Mais il faut malheureusement en passer par là pour le bon fonctionnement du cabinet !

À plusieurs, on peut se répartir les tâches. Pourquoi ne pas partager une secrétaire médicale, par exemple ?

 

Une amplitude horaire plus large

La présence de plusieurs praticiens permet de proposer des amplitudes horaires plus importantes. Tout le monde y gagne !

 

La salle d’attente de votre cabinet partagé ne désemplit pas. En parallèle, les praticiens ne s’épuisent pas à la tâche. Certains peuvent même s’offrir le luxe de travailler seulement une journée par semaine.

 

Location cabinet thérapeute : une offre de soins élargie

Un local professionnel pluridisciplinaire permet l’accès à différents soins au même endroit. Cela est particulièrement appréciable en zone rurale. Il est, en effet, souvent difficile de trouver le bon soignant, sans avoir à effectuer des kilomètres !

 

Des logiciels médicaux de qualité

Optez pour le même logiciel médical que celui de vos confrères. Vous allez gagner un temps infini !

 

L’usage d’un logiciel collaboratif comme Desmos Médecins vous permet, par exemple, de :

 

  • Mutualiser les dossiers patients ;
  • Partager votre agenda ;
  • Effectuer votre facturation et télétransmission.

 

Cela représente un atout de taille, si vous décidez d’ouvrir un cabinet paramédical ou médical.

 

 

Clé n° 2 : connaître les inconvénients du cabinet médical partagé

Un cabinet partagé est-il vraiment la clé du bonheur pour un soignant ? Vous allez le voir, il vaut mieux être au courant des points négatifs avant de s’engager.

 

Cabinet partagé : des fonds de départ importants

Ouvrir un cabinet paramédical ou médical représente un investissement financier important. Il est essentiel de bien le budgétiser pour éviter les mauvaises surprises.

 

À savoir
Que vous optiez pour la location d’un cabinet médical ou l’achat des murs, les charges restent aussi élevées que celles d’un cabinet en solo.

 

La gestion de l’équipe de santé

Un cabinet partagé n’est pas une colocation ! Tout travail en équipe requiert une bonne communication et des compétences de management. Alors, choisissez vos associés en fonction de leurs qualités professionnelles et relationnelles. Ne faites pas uniquement confiance au copinage !

 

Rappelez-vous aussi que vos associés sont susceptibles de quitter le centre médical à n’importe quel moment. Et vous devrez les remplacer ! Ce qui peut être source de stress.

 

 

Clé n° 3 : mise en place partage cabinet thérapeute

Le regroupement de professionnels de santé ne s’improvise pas du jour au lendemain. Pour que votre projet soit viable, il convient de bien le préparer en amont.

 

Cabinet médical partagé : l’étude de marché

Vous souhaitez ouvrir un cabinet infirmé à plusieurs. Une étude de marché s’avère très utile.

 

Elle vous aide à :

 

  • Déterminer l’implantation de votre futur cabinet paramédical ;
  • Identifier votre patientèle.

 

Elle repose sur 4 axes d’étude :

 

  • Démographique ‘densité de population, pyramide des âges) ;
  • Sociale ;
  • Économique ;
  • Besoins de santé.

 

Vous vous installez en zone sous-dotée ? L’étude de marché n’est pas indispensable, car le besoin en professionnels de santé reste élevé.

 

Le site C@rtoSanté rassemble des données intéressantes. Consultez-le vite.

 

Cabinet paramédical ou médical : le plan financier

Un business plan est incontournable. Il vous permet de présenter un projet construit afin d’obtenir des financements. Il sert également à estimer le fonctionnement du budget de votre futur cabinet partagé.

 

Si l’élaboration d’un plan de financement n’est pas votre fort, certains outils tels que StarMyStory peuvent vous aider.

 

À savoir
ll existe des aides financières pour vous accompagner dans votre installation. Pour les connaître, n’hésitez pas à vous tourner vers l’ARS, l’assurance maladie ou les collectivités territoriales. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter notre article dédié aux aides à l’installation d’un médecin libéral.

 

Cabinet médical paramédical : structure et mode d’exercice

Un cabinet paramédical pluridisciplinaire fonctionne comme une entreprise.

 

Il est capital de choisir :

 

  • Une structure adaptée ;
  • Les bons professionnels de santé.

 

Plusieurs alternatives s’offrent à vous :

 

  • L’entreprise individuelle : imposée au régime d’impôt sur le revenu sur les BNC (Bénéfices Non Commerciaux) ;
  • La création d’une société : EURL/SARL, SASU/SAS ;
  • La création d’une société d’exercice (SEL).

 

Le petit plus à connaître
Rédigez un contrat de collaboration avec les autres soignants. Mentionnez toutes les dispositions relatives à votre association dans ce document et faites-le signer par chaque membre.

 

Cela permet de clarifier les rôles de chacun au sein du cabinet médical partagé.

 

 

Clé n° 4 : trouver le bon local à partager

Pour trouver la perle rare, consulter les sites ou les agences spécialisés dans l’immobilier médical et paramédical. Les réseaux sociaux sont également une aide précieuse. Dans tous les cas, prenez votre temps. Vous devez étudier et comparer les biens.

 

Achat ou location cabinet paramédical ?

Vous êtes psychologue et vous hésitez entre l’achat ou la location d’un cabinet psy ? Dans le cas d’un cabinet de groupe, la location vous offre une plus grande souplesse. Il vous sera plus facile de changer le lieu d’implantation de votre cabinet si le cœur vous en dit.

 

L’achat, en revanche, reste plus avantageux d’un point de vue fiscal et financier. Vos charges sont diminuées et les loyers de vos confrères vous aide à rembourser une bonne partie de vos frais.

 

Réglementation installation cabinet médical

Vous êtes sur le point d’ouvrir un centre infirmier ? La réglementation lors de l’installation d’un cabinet infirmier est stricte. C’est d’ailleurs la même chose pour tous les professionnels de santé.

 

Tout centre médical ou paramédical est un ERP (Établissement recevant du public). Selon le Code de la santé publique, il doit donc posséder un accès PMR. En parallèle, le respect des règles d’hygiène et de sécurité s’impose. Vous devez penser à tout :

 

  • Éclairage ;
  • Ventilation ;
  • Tri des déchets ;
  • Sécurité incendie ;
  • Etc.

 

Protection des associés d’un cabinet partagé

Vous êtes à l’origine de la création d’un cabinet de groupe. En tant que dirigeant, vous devez assurer la protection à vos salariés.

 

Optez pour un dispositif de prévoyance et une mutuelle, en plus de la protection sociale de base pour l’ensemble du personnel.

 

Vous avez toutes les clés pour réussir le partage de cabinet médical ou paramédical. Besoin d’une solution commune pour facturer et télétransmettre vos actes. Et si vous nous contactiez ?