Aller au contenu

Sephira, Juxta, Pyxistem & CIM deviennent Orisha Healthcare

Guide d’installation du pédicure podologue

7 min

Vous envisagez d’ouvrir prochainement un cabinet de podologie ? Voici un guide d’installation clair et complet pour un pédicure podologue. Il va vous aider à vous préparer, sans oublier une seule étape. 

La préparation pour ouvrir un cabinet de podologie
 
Les différents modes d’exercice en libéral pour un pédicure podologue

Demandez-vous, tout d’abord, si vous préférez gérer votre cabinet en solo ou travailler à plusieurs. Si vous choisissez de monter votre propre cabinet, vous gardez le contrôle total sur toute votre activité. Mais ouvrir un cabinet de groupe peut également être séduisant. Vous mutualisez vos équipements, vos locaux et vous partagez aussi les coûts de votre exercice professionnel.

 

L’étude de marché d’un podologue : une étape indispensable 

Quelle que soit l’alternative que vous choisissiez pour votre profession libérale, il est indispensable de réaliser une étude de marché approfondie. Voici quelques conseils à ce sujet : 

 

  • Analysez avec précision les données concernant la population locale. Cela vous permet de comprendre l’évolution socio-économique du secteur dans lequel vous souhaitez vous implanter. Vous pouvez, pour cela, utiliser le site de l’INSEE.
  • Contactez le CROPP pour avoir toutes les informations sur les pédicures déjà implantés dans votre région.
  • Renseignez-vous aussi sur toutes les infrastructures sanitaires existantes sur votre futur lieu d’exercice (EHPAD, hôpitaux, pharmacie, professionnels de santé, etc.).

 

Le choix du statut juridique en activité libérale

En tant que pédicure podologue, plusieurs alternatives s’offrent à vous pour choisir votre statut juridique. Ce tableau vous récapitule les principaux points à connaître. 

Installation en tant que pédicure podologue : le guide des formalités

Passons maintenant à la partie des démarches obligatoires pour vous installer en tant que pédicure podologue.

 

L’inscription à l’Ordre national des pédicures podologues

Vous devez impérativement vous inscrire au tableau du conseil de l’Ordre des pédicures podologues, avant d’installer votre cabinet. Contactez le conseil de l’Ordre de votre région pour avoir la liste des documents à fournir. Après approbation, vous recevrez une attestation et un numéro RPPS.

 

L’enregistrement de votre activité auprès de la Sécurité sociale

Prenez rendez-vous avec la caisse primaire d’assurance maladie de votre région pour enregistrer votre activité. Vous aurez alors à signer la convention avec la CPAM et vous recevrez des feuilles de soins préidentifiées.

 

L’inscription à la CARPIMKO

L’adhésion à la CAF est une obligation pour exercer votre activité de podologie. Pour rappel, la CARPIMKO est la caisse de prévoyance et de retraite pour de nombreux professionnels paramédicaux. Elle vous permet d’avoir une couverture pour votre retraite, mais aussi en cas d’incapacité liée à votre profession.

 

La souscription à une assurance volontaire AT/MP 

Il vous est vivement conseillé de prendre cette assurance. Elle vous offre une protection non négligeable, en cas d’accident du travail et de maladie professionnelle.

 

L’adhésion à une assurance RNCP

La RNCP est une assurance responsabilité civile et professionnelle. Elle vous couvre dans tous vos actes professionnels. Et surtout, elle est obligatoire pour exercer !

Aménager son cabinet de pédicure podologue

Réglementations sur le local, équipement, etc. Nous vous listons ici tous les éléments indispensables pour ouvrir votre cabinet de podologie.

 

Le choix du local de podologie

Le choix de votre local de cabinet du pédicure podologue doit être stratégique. Optez pour un bail professionnel, commercial ou mixte, en fonction de votre situation. 

 

Si votre cabinet est dans votre d’habitation, par exemple, vous devez choisir un bail à usage mixte. Assurez-vous aussi que l’espace soit clairement séparé de vos zones de vie. 

 

Le respect des exigences réglementaires

Dans tous les cas, votre cabinet doit respecter les normes ERP 5. Elles concernent notamment l’accessibilité des personnes handicapées. Il doit être aussi conforme au règlement sur : 

 

  • La sécurité ;
  • Les normes électriques et Incendie.

 

Vous devez aussi être en règle avec le code de la construction et de l’habitat. 

 

Le mobilier et les équipements indispensables

Bien sûr, lors de votre installation de pédicure podologue, il vous faut investir dans un minimum d’équipement. Un fauteuil patient, par exemple, est indispensable. Il doit être ergonomique et confortable pour vos bénéficiaires. Mais il doit également vous permettre de réaliser vos soins de manière efficace. Pensez aussi à vous doter dans des meubles de stockage spécifique pour conserver vos instruments, vos médicaments, etc.

 

Le matériel de stérilisation et de désinfection et la gestion des déchets

Pour réaliser la stérilisation de vos instruments, le choix d’un autoclave de classe B est parfait. Il est conforme aux normes d’hygiène. Quant à la gestion des déchets médicaux, elle se doit d’être rigoureuse. Vous devez souscrire absolument un contrat avec une entreprise pour l’élimination des DASRI.

Optimiser sa gestion financière

Pour accroître votre activité de pédicure-podologue et garantir sa solidité financière, il est essentiel de piloter votre entreprise, sans laisser de zones d’ombre. 

 

Orisha Healthcare a conçu pour vous, un logiciel polyvalent éligible au FAMI. Il est spécifiquement dédié à votre secteur.

 

Avec l’outil Ubinect, vous bénéficiez d’une vue complète et actualisée de toutes vos opérations. Vous pouvez également : 

 

  • Télétransmettre et facturer où que vous soyez, même sans connexion internet ; 
  • Suivre l’état de vos remboursements en temps réel ;
  • Accéder à toutes vos données à tout moment ;
  • Gérer le tiers payant et minimiser les risques d’impayés.

 

À savoir 

 

Le FAMI (forfait d’aide à la modernisation) est une subvention que vous pouvez toucher, si vous êtes équipé d’une solution numérique qui répond aux normes fixées par l’État. C’est d’ailleurs le cas avec le logiciel que vous propose Orisha Healthcare. Le tableau ci-dessous vous résume les conditions d’obtention.

Le guide des aides à l’installation d’un podologue

Vous pouvez également avoir droit à certaines subventions, qui vous sont expliquées ici.

Développer son activité de podologie

Pour finir ce guide d’installation en tant que pédicure podologue, voici quelques conseils pour vous faire connaître : 

 

  • Créez un site web attrayant et en étant actif sur les réseaux sociaux. Vous augmentez ainsi votre visibilité.
  • Proposez des services spécialisés, tels que la podologie sportive, pour vous démarquer des autres. 
  • Établissez également des partenariats stratégiques avec des médecins locaux et des centres de santé pour augmenter vos références.
  • Choyez vos patients ! Ils sauront vous recommander.

 

Vous avez toutes les informations pour ouvrir votre cabinet de podologie. Prêt à préparer votre installation de pédicure podologue ? Pensez à nous contacter au 02 43 78 07 08 pour avoir plus de renseignements sur notre logiciel !

 

 

 

Sources :

Ameli-Processus d’installation d’un pédicure podologue

ONPP-S’installer en libéral